Le premier état des lieux pour l’entretien professionnel en 2020

Le premier état des lieux pour l’entretien professionnel en 2020

En tant que dirigeant, vous avez entendu parler de l’entretien professionnel. Vous savez que vos managers réalisent des entretiens annuels avec leurs équipes, est-ce que c’est la même chose…?

Pas tout à fait.

Pourquoi cette différence ? De quoi parle-t-on pendant l’entretien professionnel ?

La loi, datant de 2014, a instauré l’entretien professionnel tous les 2 ans et son bilan tous les 6 ans. Une fois n’est pas coutume, le code du travail est très clair sur le sujet : « Cet entretien ne porte pas sur l’évaluation du travail du salarié ».

Il n’est ni question d’objectifs, ni de prime de performance, il ne faut donc pas le confondre avec l’entretien annuel d’évaluation (qui n’est pas obligatoire).

Alors à quoi sert-il, nous direz-vous ?

L’entretien professionnel est un échange sur la carrière du salarié, au cours duquel vos managers doivent donner aux salariés des informations sur :

  • La validation des acquis de l’expérience (VAE)
  • Le compte personnel de formation (CPF)
  • Le conseil en évolution professionnelle

Il est obligatoire de garder une trace écrite de ces entretiens, et cela vous permettra de réaliser l’état de lieux au bout de 6 ans.

Si vous bénéficiez d’un SIRH, ces entretiens peuvent être saisis dans votre outil.

Qui doit bénéficier de l’entretien professionnel ?

Tous les salariés, tous les deux ans.

Mais également :

  • les jeunes parents (retour de congé maternité, parental à temps plein ou temps partiel, d’adoption),
  • les salariés revenant d’une longue absence (congé sabbatique, de proche aidant, période de mobilité volontaire sécurisée, arrêt longue maladie)
  • ou encore ceux dont le mandat syndical se termine.

Que faut-il faire en 2020 ?

2014 + 6 ans = faites vos comptes… voilà, 2020 est l’année du check point !

Il est temps de faire « l’état des lieux récapitulatif de son parcours professionnel ». Vous avez plusieurs points à valider :

  • Mon salarié a-t-il suivi au moins une action de formation (hors formations obligatoires inhérentes au métier) ?
  • A-t-il acquis des éléments de certification par la formation ou la VAE ?
  • A-t-il bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle ?

Pour vous aider,

Kohérence Entretien Professionnel Best Practices Validation

NB : Il est possible d’adapter cette réglementation à votre entreprise via un accord collectif d’entreprise ou, à défaut, de branche. Ces accords peuvent définir les modalités d’appréciation du parcours professionnel, une périodicité particulière ou encore les conditions d’abondement du CPF.

Vous n’avez pas le temps de faire l’état des lieux ? Vous ne savez pas si vous avez fait ce qu’il fallait ?

Kohérence peut vous aider en réalisant un audit de vos pratiques d’entretien RH. Cela nous permettra d’identifier les écarts et de repenser, avec vous, votre stratégie de développement RH.

Dans le cadre d’un accompagnement plus global, nous pourrons également

  • sensibiliser vos managers à la démarche des entretiens professionnels versus entretiens annuels.
  • développer, avec vous, un plan de développement des compétences, aligné avec les enjeux de votre entreprise.

Rédactrice : Pauline BELLAN 

Sources :

loi du 5 mars 2014

loi Avenir du 5 septembre 2018

l’article L.6315-1 du Code du travail

ordonnance du 21 août 2019

.

Fermer le menu